Sign in / Join
Tout savoir sur le 3eme pilier

Tout savoir sur le 3eme pilier

La Suisse s’inscrit parmi les pays présentant la meilleure prévoyance au monde. Le 3eme pilier de son système, salué par les étrangers, représente un dispositif très attractif. Exploité par de nombreux résidents, il est toutefois encore mal connu sur le territoire.

Ses avantages et les opportunités qu’il présente aux travailleurs ne cessent cependant pas d’être mis en avant. Intrigué par cet outil de prévoyance, vous être en quête du maximum d'informations à son propos ? Notre guide vous emmène à la découverte de tout ce qu’il faut savoir sur le 3eme pilier.

A voir aussi : MJM Cloud : Connexion espace étudiant MJM Graphic Design

Sens et objectif du 3eme pilier

Le 3eme pilier est la dernière composante du système de prévoyance constitutionnellement prévu en Suisse. Sa grande particularité, c’est son caractère facultatif. À la différence des deux premiers piliers, ce dispositif de prévoyance est absolument libéral. Seuls les travailleurs qui le souhaitent souscrivent à ce produit d’épargne. Vous pouvez découvrir davantage d’indications sur sa signification en visitant https://www.troisiemepiliersuisse.info/.

Ce qu’il convient de retenir par rapport au 3eme pilier, c’est la raison pour laquelle il a été pensé. Le 3eme pilier possède une valeur complémentaire. Sa mission principale est de couvrir les insuffisances des 1er et 2eme piliers.

Lire également : Quels sont les avantages de la stratégie du rachat pour alléger son endettement ?

Ces prévoyances assurent de manière générale, 60 % du dernier salaire du travailleur. Une fois à la retraite, il se retrouve ainsi confronté à une importante insuffisance de ressources.

Le 3eme pilier a vocation de constituer la part des 40 % du dernier revenu des travailleurs retraités. Pour profiter de cette prévoyance, il faut toutefois en connaître le fonctionnement et le suivre.

Le fonctionnement et les options de souscription du 3eme pilier

savoir sur le 3eme pilier

Le 3eme pilier est un produit d’épargne. Les travailleurs qui y souscrivent versent libéralement des sommes d’argent pour se constituer un capital. Il est important de préciser qu’on distingue deux types de 3eme pilier. Il s’agit du 3eme pilier A et du 3eme pilier B. Le premier est lié, tandis que le deuxième est libre.

Les deux piliers se distinguent par des règles de fonctionnement distinctes. Concrètement, le 3eme pilier A est encadré par des règles de cotisations plus strictes comparativement au 3eme pilier B. On recommande aux travailleurs qui désirent capitaliser sur le long terme de s’orienter vers le troisième pilier lié. Cette approche convient notamment à la constitution de ressources pour la retraite, pour l’achat immobilier, etc.

Le troisième pilier libre est quant à lui propice à la capitalisation sur quelques années. Il peut s’agir d’épargne pour la réalisation de projets à court-terme ou à moyen terme. Quelle que soit l’approche du troisième pilier exploité, il est possible de souscrire à des offres en banque ou auprès d’assurances.

Banques et assurances proposent des offres distinctes en matière d’avantages et de garanties. Il est conseillé de tenir compte de son projet et d’opposer les opportunités présentées par chaque organisme pour sélectionner celui qui correspond le mieux à son dessein.

Les avantages du recours au 3eme pilier

Il est important de préciser que le 3eme pilier présente plusieurs avantages intéressants. Ces derniers se déclinent sur plusieurs plans. On peut citer entre autres :

  • le bénéfice d’un niveau de vie qualitatif à la retraite ;
  • le financement de projet d’expatriation ;
  • le financement de projet de propriété immobilière ;
  • les avantages fiscaux ; etc.

Avec une organisation minutieuse, il est pour ainsi dire possible de réaliser un grand nombre de projets grâce au 3eme pilier.